AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 whispers of the past [r].

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rowan Abernathy

avatar

posts : 481
name : max, maxxie, • lannisters.
face + © : ben affleck ~ © meeee, pinterest stuff.
multinicks : calum dunsany.
points : 304
age : forty and still hot.
work : private investigator.
♡ status : single, ready to mingle | father of a 5yo boy.
home : an old flat in ness walk.
folklore : arthurian legend.

RHYTHMS FROM THE CELTS;
quote :
notebook :
RP: ( ●●● ) / off.

Message(#) Sujet: whispers of the past [r]. Lun 30 Jan - 17:22




and now all your love will be exorcised
and we will find you saints to be canonized.


~

Le ciel était couvert, d’épais nuages gris et noirs empêchaient les rayons du soleil de passer mais c’était un temps qui ne faisait pas peur à Rowan. Sans hésiter, il avait pris la décision de se changer pour enfiler une tenue plus adapté au footing. Il avait besoin de se défouler. Courir était une activité que l'ancien policier aimait particulièrement. Il n’avait pas besoin de penser à autre chose qu'à se dépasser, qu'à courir le plus longtemps et le plus loin possible. Les immenses forêts qui entouraient la ville d’Inverness était l’endroit idéal pour le footing. Des dizaines de sentiers parcouraient les bois, ce qui permettait à Rowan d’emprunter des chemins différents chaque jour et de renouer avec son passé. Tout au long de ces footings, il reconnaissait des lieux, qu'il avait longtemps fréquenté lors de son enfance puis de son adolescence. Il y avait un arbre, un gros chêne centenaire au beau milieu d’une clairière, qui portait ses initiales et celle de son amoureuse alors qu'il n'était âgé que de huit ans. Un mince sourire amusé se dessina sur son visage lorsqu'il avait découvert cet arbre, les souvenirs d’une époque heureuse où sa mère était toujours en vie le submergeant. Il y avait aussi un petit bosquet qui lui était familier. C’était un lieu qu'il chérissait et qu'il n’avait pas vu depuis de très longues années. Un endroit qui était pour lui synonyme de bonheur puisqu'il s’agissait d’un endroit où ses frères et sœurs ainsi que leurs plus proches amis d’enfance se rendaient. On pouvait voir dans un arbre les vestiges d’une ancienne cabane en bois qu'ils avaient construit avec l’aide de leurs parents. Rowan s’arrêta, avant de prendre son temps pour retrouver sa respiration. Jack, son chien, gambadait gaiement autour de lui, l’Akita était beaucoup plus heureux à Inverness qu'à Londres. C'était un moins un bon point. Lentement, Rowan s’avança de l’arbre et déposa sa main sur le tronc humide, alors qu'un sourire amusé illumina son visage. Il se revoyait avec Elsie et Willow et aussi Aleph – bien que son plus petit frère n’était qu’un bambin – courir dans les hautes herbes. Il se remémorait les rires et les cris d’enfants. Une période lointaine et joyeuse. Tout était plus simple à cet âge-là. Un soupir s’échappa de la bouche de Rowan alors qu'il se tournait, faisant dos à l’arbre pour tomber nez à nez avec une jeune femme. Une inconnue, qui l’observait. Il resta immobile, avant de pencher la tête sur le côté, étudiant la jeune femme qui se tenait en face de lui. Elle lui était familière. Il y avait quelque chose chez elle qu'il reconnaissait, sans pouvoir mettre le doigt dessus. Elle était blonde, plus jeune que lui, sûrement du même âge de Willow d’après ses premières observations. Rowan fit un pas en avant avant de réaliser qu'il connaissait très bien la personne face à lui. « Est-ce que c’est toi, Slàine ? » demanda-t-il, sachant pertinemment qu'il avait la bonne réponse. Un petit sourire en coin déforma son visage alors qu'il s’approcha de la jeune femme, se souvenant par la même occasion du petit coup de cœur qu'elle avait pour lui lorsqu'elle n’était qu'une enfant. « Je suis retombé sur notre QG, par hasard. » expliqua-t-il en hochant la tête en direction de l’arbre derrière lui.

------------------------

the hard part always seems to last forever, sometimes i forget that we aren't together. deep down in my heart, i hope you're doing alright but from time to time i often think of why you aren't mine ★★★ khalid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slàine Deòir
they've given you a reason to fight.
avatar

posts : 931
name : lora (isleys).
face + © : amber heard ,, lolitaes - tumblr.
multinicks : kal, ryn.
points : 367
age : thirty.
work : co-owner of eilidh guest house ,, former worker at the highland archive centre.
♡ status : too fucked up to care.
home : deòiridh manor, ness walk.
folklore : selkies.

RHYTHMS FROM THE CELTS;
quote : « they say there is no light without dark, no good without evil. »
notebook :
RP: ( ●●●○ ) / rowel, rowan.

Message(#) Sujet: Re: whispers of the past [r]. Lun 30 Jan - 22:20

Le domaine lui prenait tout son temps, elle vivait la tête plongée dans les réparations, les clients, les histoires tordues qu’elles inventées elle et Anstey. Elle n’avait jamais donné autant du sien dans quelque chose, mais elle savait que c’était pour du long terme, qu’il ne s’agissait pas de seulement d’en prendre soin pour les années à venir où elle foulerait encore cette fichue planète. Mais parfois elle avait l’impression que sa tête allait exploser. Quand bien même elle n’avait pas à tenir cette responsabilité toute seule, elle savait que la plupart reposait sur ses épaules qui étaient beaucoup plus fragiles qu’elle s’accordait à croire. Cependant, il lui en fallait plus pour baisser les bras. Du haut de ses trente ans, elle avait bien conscience qu’elle ne pouvait pas passer sa vie à jouer les rebelles et écumer les bars avec les copains. Ce qu’elle refusait d’abandonner complètement d’ailleurs, même si elle devait faire son possible pour rester à carreau et afficher une santé mentale parfaitement saine en toute circonstance, elle n’acceptait pas de changer certaines choses qui lui rappelaient la Slàine d’avant. Et ce qui ne changerait certainement pas, c’était son besoin de se retrouver seule. La blonde pouvait être sociable quand elle voulait, à vrai dire ce n’était pas tant le fait de faire de nouvelles connaissances le problème, elle avait toujours eu des facilités à aller vers les autres mais le plus compliqué était de les garder. Si elle ne donnait pas sa confiance à n’importe qui, rien ne l’empêchait de faire la fête avec de parfaits inconnus et les considérer, pour le temps d’une soirée, sa bande. Mais arrivait un moment où il était difficile de passer au-dessus du mur que Slàine s’était construit tout autour d’elle au fil des années. Elle était un paradoxe à elle toute seule, sans filtre à se laisser penser qu’il était facile de la cerner et si énigmatique qu’on aimerait pouvoir y lire ses pensées derrière ce regard taquin. Elle était pleine de secrets, qu’elle refusait elle-même d'affronter. Et dans ces instants où elle avait besoin de faire le vide, de s’éloigner d’un quotidien qui lui paraissait parfois trop oppressant, elle se rendait là où elle avait l’habitude d’aller lorsqu’elle était plus jeune et qui continuait de lui apporter tout ce dont elle avait grandement besoin : de calme. Un contraste avec son tempérament de feu, dont le sang faisait si facilement qu’un tour.
Elle profita d’une matinée sans clients pour rejoindre l’île de Skye. En grandissant elle y mettait les pieds moins souvent qu’avant mais elle avait récemment éprouvé l’envie d’y retourner, toujours en solitaire jusqu’à présent. Il n’y avait rien de comparable à ce qu’offrait l’île, son paysage rustre, pas si accueillant qui n’enlevait rien de son charme naturel. C’était sauvage, et elle aimait ça. Elle n’eut aucune difficulté à retrouver le chemin qu’elle avait emprunté à de nombreuses reprises passé un temps et lorsqu’elle arriva enfin, elle prit une profonde inspiration. Mais elle n’était pas la seule à avoir eu la même idée, alors qu’elle remarqua la silhouette d’un homme à quelques pas d’elle. Prise de curiosité, elle l’observa d’abord et son comportement suffit pour titiller sa curiosité. Ce n’est qu’une fois proche de lui et qu’il lui fit finalement face qu’elle le reconnut enfin. Elle n’avait pas prévu de tomber sur lui, pas ici et pourtant… le monde était bien petit. « J’avais entendu dire que tu étais revenu. Mais je n'avais pas encore eu l'occasion de tomber sur Willow pour me le confirmer. » Les nouvelles allaient vite à Inverness. « Ne pense pas que je te suis, cette époque est révolue. » plaisanta-t-elle en laissant afficher un mince sourire. Fut un temps où surveiller les faits et gestes de Rowan était sa préoccupation favorite, un passe-temps tout à fait innocent d’une enfant amoureuse – ou ce qui s’en rapprochait le plus tout du moins. Elle regarda autour d’elle, la nature avait repris ses droits sur un espace que Slàine, Anstey et les Abernathy avait considéré pendant un temps leur GQ, comme il le disait si bien. Bien des choses avaient changé depuis. « Alors... tu es de retour pour de bon ? » Elle n’avait pas eu de nouvelles depuis un long moment, les seules qui arrivaient à ses oreilles venaient de Willow quand elle-même en recevait. Une situation compliquée avait-elle compris. Mais elle était contente de le revoir, des années après c’était toujours agréable de retomber sur un visage familier qui lui rappelait tant de bons souvenirs.

------------------------

~ dig up her bones but leave the soul alone. dark twisted fantasy turned to reality. kissing death and losing my breath.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rowan Abernathy

avatar

posts : 481
name : max, maxxie, • lannisters.
face + © : ben affleck ~ © meeee, pinterest stuff.
multinicks : calum dunsany.
points : 304
age : forty and still hot.
work : private investigator.
♡ status : single, ready to mingle | father of a 5yo boy.
home : an old flat in ness walk.
folklore : arthurian legend.

RHYTHMS FROM THE CELTS;
quote :
notebook :
RP: ( ●●● ) / off.

Message(#) Sujet: Re: whispers of the past [r]. Mer 1 Fév - 19:00

Un fin sourire se dessina sur le visage de Rowan lorsqu'il eut confirmation que la jolie jeune femme se tenant devant lui était bien Slàine. Elle n’était plus la petite fille qui ne faisait que lui coller au train, son coup de cœur pour l’aîné des Abernathy flagrant. S’il avait trouvé cela amusant, et même touchant au début, Rowan avait sûrement dû lui briser le cœur lorsqu'il était parti. « Je ne le dirais à personne, ne t’en fais pas. » dit-il, un brin amusé bien qu'il se doutait qu'après toutes ces années, Slàine était passé à autre chose. Du moins, il l’espérait. Le détective privé ne pût cependant pas s’empêcher de lui faire un clin d’œil charmeur, joueur. « Je suis de retour, oui. Pour de bon. » confirma-t-il, pour la première fois depuis son retour à Inverness. Dans le déni, Rowan avait longtemps pensé que son retour n’était qu'une étape temporaire. Il était cependant temps d’accepter la situation telle qu'elle était. Londres appartenait désormais au passé. Inverness était son présent, et probablement son futur. Son père n’avait plus que quelques mois à vivre d’après ce que Rowan avait pût comprendre de la situation et s’il avait au départ prit la décision de revenir pour s’occuper de lui, il éprouvait de plus en plus le désir de renouer avec ses frères et sœurs. La culpabilité l’avait longtemps rongé et s’il avait toujours des regrets, une infime partie de lui espérait que ces derniers pardonneraient son égoïsme de l’époque. Rowan n’était plus le jeune homme rebelle et capricieux qu'il était. Les années l’avaient fait mûrir et s’il n’avait pas affronté les mêmes épreuves que ses cadets, la vie de l’ex policier n’avait pas été un long fleuve tranquille. Il avait retrouvé Willow, Elsie et Aleph il y a seulement quelques jours et du plus profond de son cœur, il espérait qu'après toutes ces années, ils pourraient enfin être une véritable famille. Ce ne serait pas pour tout de suite, mais Rowan avait envie d’y croire. « Willow sait que je suis de retour depuis deux jours. » ajouta-t-il. La petite réunion de famille improvisée avait permis de percer l’abcès et l’aîné de la famille avait décidé de laisser de l’espace à ses jeunes frères et sœurs. Qu'ils digèrent la nouvelle. La dynamique n'était plus la même. Elsie avait endossé le rôle de l'aînée après son départ et Rowan voulait faire les choses bien. Il avait envie de retrouver Willow et de s’excuser. Il désirait prendre Elsie dans ses bras, et tenter de la réconforter bien qu'il n’y avait réellement pas de mots pour permettre à un parent de surmonter la perte de son propre enfant. Créer une véritable relation avec Aleph, son petit frère. « On a – » Rowan marqua une pause avant de mettre les mains dans les poches de son pantalon de survêtement. Il tourna la tête une seconde pour vérifier que Jack était toujours présent, puis il reporta son attention sur Slàine. Il essaya de sourire, alors qu'il sentît son cœur se serrer alors qu’il se rappelait des paroles dures échangées entre eux. « On a eu une petite réunion de famille. Avec Willow, Elsie et Aleph. » finit-il par dire. Il ne savait pas exactement la relation qui unissait Willow et Slàine de nos jours. Inséparables enfants, de l’eau avait coulé sous les ponts. Il espérait qu'elles étaient toujours aussi amies. « Nostalgique ? » demanda-t-il, alors qu'il s’approcha d’elle pour se tenir à ses côtés. Tous les deux faisaient maintenant face à la clairière. Un silence confortable s’installa entre Slàine et lui, leurs têtes remplis de souvenirs d’une époque lointaine, plus simple et probablement plus heureuse. Rowan se tourna vers elle, un petit sourire en coin.

------------------------

the hard part always seems to last forever, sometimes i forget that we aren't together. deep down in my heart, i hope you're doing alright but from time to time i often think of why you aren't mine ★★★ khalid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slàine Deòir
they've given you a reason to fight.
avatar

posts : 931
name : lora (isleys).
face + © : amber heard ,, lolitaes - tumblr.
multinicks : kal, ryn.
points : 367
age : thirty.
work : co-owner of eilidh guest house ,, former worker at the highland archive centre.
♡ status : too fucked up to care.
home : deòiridh manor, ness walk.
folklore : selkies.

RHYTHMS FROM THE CELTS;
quote : « they say there is no light without dark, no good without evil. »
notebook :
RP: ( ●●●○ ) / rowel, rowan.

Message(#) Sujet: Re: whispers of the past [r]. Ven 3 Fév - 10:55

Le choc avait dû être grand pour le reste de la fratrie Abernathy. De nombreuses années s’étaient écoulées depuis le départ de Rowan, il avait comme disparu de la surface de la Terre, ne signalant sa présence que par quelques mots rassurant. Elle savait que ce départ avait affecté toute la famille, en particulier Willow dont elle était la plus proche mais décider de revenir et tenter de renouer des liens brisés n’avaient pas dû être une décision facile à prendre. « Hm… » Elle n’avait pas besoin de dire quoique ce soit, ni même de prétendre qu’elle savait que tout irait bien entre eux. Même si elle connaissait assez la famille pour devenir les réactions de chacun et en particulier celle de Willow dont elle était la plus proche, cette histoire ne concernait qu’eux et s’il désirait en parler, il le ferait sans qu’elle ne le force à le faire. De plus, elle n’était pas la mieux placé pour le rassurer, elle-même n’étant pas sûre qu’elle aurait été prête à le pardonner si on lui avait fait le même coup. Là encore, qui était-elle pour juger après tout ? Elle était loin d’être un modèle lorsqu’il s’agissait de prendre les bonnes décisions. Son attention se reporta alors sur le paysage que les entourait. Nostalgique n’était pas le bon mot, cet endroit avait gardé son statut de refuge mais cela n’avait rien à voir avec un besoin quelconque de se reconnecter au passé. C’était plutôt l’inverse, une envie de se poser, d’accepter un présent plus tortueux. « Pas vraiment. » Serait-elle prête à payer cher pour retourner quelques années plus tôt ? C’était le genre de question qu’elle se posait parfois mais la réponse restait la même. Non. C’était bien une chose qui n’avait pas changé chez elle, elle ne regardait pas en arrière. Le seul et unique désir qui lui manquait était de pouvoir parler à son père. Sa relation avec sa mère s’était détériorée lorsqu’elle avait commencé à perdre pied. Le sentiment qu’elle ne pouvait pas se tourner vers elle pour être rassurée l’avait meurtri plus qu’elle ne voulait se l’admettre. Et le fait qu’elle ait tout fait pour l’interner avait été le coup de grâce. Aujourd’hui, la blonde tentait de l’éviter le plus possible mais c’est bien connu, il suffit qu’on veuille échapper à quelqu’un pour le croiser à chaque recoin. Fort heureusement pour elle, sa mère se rendait assez régulièrement à Londres pour qu’elle n’ait pas à supporter son regard rempli de jugement, quand ce dernier ne témoignait d’une certaine crainte qu’elle pouvait ressentir à l’égard de sa fille. Elle lui rappelait sans cesse ce qu’elle avait été. « J’ai redécouvert cet endroit il n’y a pas si longtemps en fait. J’avais oublié à quel point il y est facile de se déconnecter de tout une fois qu’on est ici. » Elle se demanda si c’était cette même raison qui l’avait poussé à faire tout ce chemin jusqu’à Skye. A moins qu’il ait juste eu envie de redécouvrir son Ecosse natale après avoir passé des années loin de cet environnement si particulier. « Rien à voir avec Londres, hein ? » Elle sourit et lui donna un léger coup de coude. C’était étrange, ils ne s’étaient pas adressés la parole pendant une très longue période et pourtant, elle ne décelait aucun malaise, c’était comme si rien, ou presque, n’avait changé. Si ce n’était bien sûr qu’elle ne dessinait plus des petits cœurs autour de son prénom dans son journal intime. Journal qu’il avait fini par trouver - par on ne savait quel miracle et le mystère perdurait toujours - ce qui l'avait mise dans une rage folle à l'époque. De l'eau avait depuis coulé sous les ponts, chacun avait pris une route différente et elle n'était plus cette gamine.

------------------------

~ dig up her bones but leave the soul alone. dark twisted fantasy turned to reality. kissing death and losing my breath.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rowan Abernathy

avatar

posts : 481
name : max, maxxie, • lannisters.
face + © : ben affleck ~ © meeee, pinterest stuff.
multinicks : calum dunsany.
points : 304
age : forty and still hot.
work : private investigator.
♡ status : single, ready to mingle | father of a 5yo boy.
home : an old flat in ness walk.
folklore : arthurian legend.

RHYTHMS FROM THE CELTS;
quote :
notebook :
RP: ( ●●● ) / off.

Message(#) Sujet: Re: whispers of the past [r]. Ven 3 Fév - 23:42

La situation entre Rowan et ses frères et sœurs étaient pour le moins compliquée à l’heure actuelle. Il ne savait pas s’ils redeviendraient un jour une véritable famille mais il espérait au fond de lui que les relations entre eux s’arrangeraient avec le temps. Et s’il fallait qu'il laisse de l’espace à ses cadets pour que ces derniers l’acceptent, c’est ce qu'il ferait. C’était la moindre des choses, et il n’était pas pressé après tout. Sa vie à Londres était loin derrière lui et il ne croulait pas sous les affaires. Son petit emploi de détective privé n’était pas aussi prenant que celui qu'il avait à Scotland Yard quelques mois auparavant. La plupart des gens venaient le voir pour des histoires d’adultères, si bien qu'il ne fallait que quelques heures à Rowan pour résoudre les cas assignés. Le calme et la monotonie de sa vie actuelle était appréciable bien que Rowan devait avouer qu'il s’ennuyait parfois. Son temps libre, il le passait à parcourir la ville, redécouvrir les lieux. Il faisait du sport, et puis, il s’occupait de son père du mieux qu'il pouvait, offrant à ses frères et sœurs des instants de libertés bien mérités. Leur père n’était plus que l’ombre de ce qu'il était autrefois. S’il ne pouvait plus abuser d’eux physiquement comme ce fut le cas par le passé, il ne se montrait pas moins agressif verbalement, usant ses mots comme des poignards aiguisés dont il se servait pour blesser ses enfants. Rowan en avait fait les frais jusqu'à son départ pour Londres. Son retour et son échec n’étaient que de nouvelles munitions pour son paternel qui ne manquait pas une occasion de s’en prendre à lui. Après tout, il avait des années à rattraper. Adolescent, les paroles de son père étaient blessantes et le faisaient souffrir. Il passait des heures à s’occuper de ses frères et sœurs, de la maison, tentant de garder le foyer la tête hors de l’eau pour si peu de remerciements. A maintenant quarante ans, cela ne lui faisait plus rien. L’alcool et le déni avaient tellement rongé son père que Rowan ne lui en voulait plus. Non, tout ce qu'il éprouvait maintenant à l’égard de son père mourant était de la pitié. Détesté par ses enfants, sans amis, le corps dévoré par la maladie, il ne lui restait que quelques semaines, voire mois à vivre. Une fois enterré, il ne serait qu'un lointain souvenir. Il ne serait pas regretté et tomberait dans l’oubli. « Ugh. Londres. » grogna-t-il en levant les yeux au ciel, reportant toute son attention sur la jeune femme, s’écartant avec un sourire aux lèvres lorsqu'elle lui donna un coup de coude dans les côtes. « Mais non, rien à voir avec Londres. » confirma-t-il alors que son attention se reporta sur la cabane en bois perché au-dessus du sol. Il pencha la tête sur le côté, étudiant les restes de ce qui était autrefois leur QG avant de se tourner vers la blonde. « Tu penses que c’est toujours solide ? » demanda-t-il. Sans attendre de réponse, il s’avança en direction de l’arbre, son chien à ses côtés avant de grimper à ce qui ressemblait à une échelle, espérant que cette dernière ne céderait pas sous son poids, Rowan n’étant plus l’enfant ni l’adolescent d’autrefois. Prudemment, il gagna le haut de l’échelle et se retrouva à l’intérieur de leur cabane. Elle ne ressemblait plus à ce qu'elle était dans le temps, et si le bois craquait à chaque pas qu'il faisait, Rowan s’approcha du bord pour appeler Slàine et l’inviter à le rejoindre. « Allez Deòir, viens voir par ici. » dit-il, sur un ton de défi.

------------------------

the hard part always seems to last forever, sometimes i forget that we aren't together. deep down in my heart, i hope you're doing alright but from time to time i often think of why you aren't mine ★★★ khalid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slàine Deòir
they've given you a reason to fight.
avatar

posts : 931
name : lora (isleys).
face + © : amber heard ,, lolitaes - tumblr.
multinicks : kal, ryn.
points : 367
age : thirty.
work : co-owner of eilidh guest house ,, former worker at the highland archive centre.
♡ status : too fucked up to care.
home : deòiridh manor, ness walk.
folklore : selkies.

RHYTHMS FROM THE CELTS;
quote : « they say there is no light without dark, no good without evil. »
notebook :
RP: ( ●●●○ ) / rowel, rowan.

Message(#) Sujet: Re: whispers of the past [r]. Jeu 9 Fév - 10:12

« Bonne réponse. » un rire franc vint accompagner ses mots, alors qu’elle appréciait l’entendre dire que Londres n’avait à rien à envier aux décors de l'Ecosse. Elle n’avait peut-être jamais mis les pieds hors des Highlands, mais elle n’en n’avait jamais éprouvé l’envie non plus. Tout indiquait la fierté écossaise chez la jeune femme. Son accent, moins prononcé que la moyenne mais suffisamment présent pour trahir ses origines. Son histoire familiale, ancrée depuis des générations et des générations, son amour pour les paysages et le respect des traditions ancestrales. Il n’était pas non plus nécessaire d’évoquer le fait qu’elle était une fervente supportrice de l’indépendance. Non, elle ne s’imaginait pas un jour quitter sa terre natale. Pourtant elle aurait pu, si elle n’avait pas eu le domaine à gérer, elle aurait pu décider de quitter Inverness qui – malgré les très bon moments – s’étaient vu parfois gâchés par une période de sa vie qu’elle préférait oublier. Mais cette idée ne lui avait que partiellement traversée l’esprit lorsqu’elle était au plus bas, terrifiée par ce qui allait advenir d’elle. Idée qui s’était aussi volatilisée car elle savait, au plus profond d’elle-même, qu’elle ne pourrait jamais dire adieu aux Highlands. Elle avait connu des bas, comme beaucoup, mais rien ne l’apaisait plus que de se perdre dans une nature sauvage et remplie d’histoire. L’île de Skye était donc tout à fait radicale comme destination alors qu’elle aurait très bien pu opter pour Plodda Falls par exemple, mais son attachement particulier à ce lieu faisait qu’il était l’endroit idéal pour s’éloigner de tout.
Elle se tourna vers l’arbre qui abritait encore la cabane de leur enfance, elle ignorait comment elle tenait encore debout après toutes ces années à supporter une météo peu clémente. Ce qui ne semblait pas arrêter le téméraire Rowan, bien décidé à tester la stabilité de la cahute. « Fais attention, je n’ai pas envie d’avoir ta mort sur la conscience. » Elle croisa les bras et se contenta de l’observer, et fut soulager de ne pas avoir à expliquer aux Abernathy comment leur frère s’était cassé une côte ou pire. « J’arrive ! » lança la jeune femme alors qu’elle marchait sur les pas de Rowan et attrapa l’échelle qui donnait l’impression qu’elle allait se briser d’un instant à l’autre. « Je ne dis jamais non face à un peu de danger tu sais. » plaisanta à peine Slàine. Casse-cou depuis sa plus tendre enfance, elle enchainait les mauvaises décisions lorsqu’il était question d’un peu d’adrénaline. Un comportement qui n’allait pas en adéquation avec le visage d’ange d’une petite fille blonde aux yeux clairs qui finissait toujours couverte de boue. Cette facette d’elle-même ne l’avait jamais quitté. Grimper jusqu’à la cabane n’était pas l’aventure la plus folle qu’il soit, mais le bois semblait tellement fragile qu’ils n’étaient pas à l’abri d’une chute assez douloureuse. Arrivée à hauteur de Rowan, elle balaya du regard les environs et ne put qu'apprécier un panorama encore plus agréable aux yeux mais rapidement elle reporta son attention sur la cabane. La nature avait repris ses droits, leur ancien abri faisait comme parti intégrale de l’arbre à présent. C’était bien sûr plus petit et étroit que dans ses souvenirs mais assez grand pour qu’ils puissent encore s’y faufiler sans trop de difficulté. « Ça va ? Pas trop mal au dos ? » Elle sourit, d’humeur taquin alors qu’ils étaient tous les deux courbés pour ne pas se prendre une branche, une planche ou autre dans le visage. « Le fait que l’un de nous ne soit pas passé à travers l’une de ces planches rongées par l’humidité relève du miracle. » L’intérieur était plongé dans l’obscurité alors que le feuillage obstruait les espaces qui servaient de fenêtre mais le jour pouvait malgré tout y pénétrer sans qu’ils n’aient peur de marcher là où il ne fallait pas. Il y avait encore des traces de leur passage, ils avaient chacun gravé leurs prénoms sur un pan d’un mur, le prénom d’Anstey était même légère barré ; vestige d’une époque où l’entente entre les sœurs étaient aussi changeantes que la météo dans les Highlands. « J’espère que tu ne ramenais pas tes conquêtes ici, ça n’a pas l’air très confortable. » grimaça-t-elle en plaignant presque les jeunes filles qu’il avait dû ramener, esquissant ensuite un sourire en coin. Et elle savait de quoi elle parlait, pour l’avoir un jour suivi en compagnie de l’une d’entre elles durant une période de sa vie où ce comportement était encore perçu comme ‘adorable’. Penchée face à un trou qui s’était formé dans l’un des murs, elle regarda à travers l’étendu de forêt qui les entourait. « Nos parents nous laissait vraiment beaucoup de liberté pour accepter qu'on s'éloigne autant. Ça ne m’aurait certainement pas empêché d’en faire qu’à ma tête mais avec tout ce qui s’est passé à Craigh na Dun dernièrement… » Elle s'arrêta, elle ignorait pourquoi elle avait soudainement pensé au meurtre qui avait eu lieu durant la nuit du Samhain. Il y avait toujours eu des histoires assez étranges à Inverness, sans parler des légendes urbaines qui enrichissaient les Highlands mais cette fois c’était différent, il s’agissait de quelque chose de bien réelle et qui avait eu, à juste titre, son effet sur les habitants ainsi que les touristes venus en nombre à Eilidh pendant cette période. Elle avait dû répondre à certaines questions dont elle ignorait les réponses, à croire que ce genre d'évènement était commun chez eux, les écossais.

------------------------

~ dig up her bones but leave the soul alone. dark twisted fantasy turned to reality. kissing death and losing my breath.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rowan Abernathy

avatar

posts : 481
name : max, maxxie, • lannisters.
face + © : ben affleck ~ © meeee, pinterest stuff.
multinicks : calum dunsany.
points : 304
age : forty and still hot.
work : private investigator.
♡ status : single, ready to mingle | father of a 5yo boy.
home : an old flat in ness walk.
folklore : arthurian legend.

RHYTHMS FROM THE CELTS;
quote :
notebook :
RP: ( ●●● ) / off.

Message(#) Sujet: Re: whispers of the past [r]. Lun 20 Fév - 14:41

« Arf, arf, arf » sourit-il lorsqu’elle lui demanda s’il n’avait pas trop mal au dos. Malgré ses quarante ans, Rowan avait la forme, bien qu’être courbé n’était pas la position la plus agréable. Il se garda bien évidemment de révéler cette information à la blonde qui ne perdrait pas un instant pour le lui faire remarquer, Slàine était visiblement d’humeur taquine. Son attention se porta sur les vieilles planches en bois qui craquaient sous leurs poids mais qui semblaient tenir le choc pour l’instant. « Ne parle pas trop veux-tu? Faudrait pas nous porter malheur. » dit Rowan avant de lui pincer légèrement le bras. Son regard suivit le sien et s’arrêta sur une planche en particulier où leurs noms étaient gravés. Toute la fratrie Abernathy avait le sien, ainsi que Slàine mais aussi Anstey, bien qu’il était barré. Rowan leva les yeux au ciel avant de se souvenir qu’il avait effectivement ramener une ou deux conquêtes ici. Sans se douter qu’elle le savait aussi, il haussa les épaules, l’air de rien, innocent. Tout cela remontait à de nombreuses années, un temps où l’insouciance était maitresse de leur destin. Tout était beaucoup plus simple, d’ailleurs. Ils n’étaient que des enfants et n’avaient pas à affronter les aléas de la vie. Il en venait presque à regretter de ne plus être qu’un simple garçon dont le seul but était de jouer dans les bois. Il hocha la tête simplement : c’est vrai, leurs parents avaient tendance à leur laisser faire ce qu’ils voulaient. Ils n’étaient pas les seuls, mais l’époque semblait plus sûre que de nos jours. L’évocation du meurtre de Craigh na Dun lui remémora des souvenirs de Londres et l’enquête qui lui avait coûté sa carrière. Le scandale auquel son mariage n’avait pas résisté. Son cœur se serra dans sa poitrine et il espérait qu’elle ne remarque rien. Ce sujet était trop douloureux pour l’évoquer tout de suite. Il lui fallait du temps pour digérer et surtout l’accepter. Les mystères des Highlands étaient une véritable attraction pour les touristes : un meurtre non expliqué dans un lieu de légendes comme les pierres de Craigh na Dun allait sûrement attirer les touristes habités par une sorte de curiosité malsaine à Inverness dans les prochaines semaines. « Il est mourant, tu sais. » dit-il, avant de fermer les yeux, réalisant qu’il venait de confesser l’état de son père à quelqu’un pour la première fois depuis son retour. Il n’avait toujours rien dit à ses frères et sœurs, espérant que leur père trouve le courage de l’avouer lui-même. « Mon père, je veux dire. » précisa-t-il en se tournant vers elle. « C’est l’une des raisons pour laquelle je suis revenu. Pour m’occuper de lui, jusqu’à ce qu’il meure. » Rowan tourna la tête pour observer la forêt par l’une des fenêtres de la cabane. Il soupira, las. « Un cancer. Les médecins ne lui laissent plus que quelques semaines. » Tout le monde connaissait le père Abernathy, de réputation ou personnellement. Il n’avait peu d’amis, voire pas du tout, mise à part ses bouteilles et ses canettes. L’alcool qui avait rongé son corps durant de longues, très longues années, révélait son véritable visage à un homme dévoré par la tristesse et la colère, ce dernier ne s’étant jamais remis de la mort de son épouse, la femme de sa vie. « Je suis le seul à le savoir. Et toi, maintenant. » Rowan savait qu’il la mettait dans une situation difficile où elle aurait à cacher cette information à sa sœur jusqu’à ce que lui trouve le courage de l’avouer. Mais il venait à peine de retrouver Elsie, Willow et Aleph. Il avait bouleversé une nouvelle fois leur vie, et préférait prendre son temps avant d’avouer cette nouvelle qui ferait l’effet d’une bombe. Cela lui faisait malgré tout beaucoup de bien à se confier à Slàine, lui qui gardait tout pour lui. Il sentit un poids se soulever de ses épaules. Comme une facilité à pouvoir mieux respirer. « Il va mourir. Et tout sera enfin terminé. » dit Rowan. Plus de coups – bien que cela faisait longtemps qu’il n’avait pas levé la main sur lui – ni même d’insultes. Les enfants Abernathy, bien que tous adultes, seraient orphelins. Il ne pût s’empêcher d’avoir une pensée pour sa mère en se demandant ce qu’elle penserait d’eux si elle était toujours en vie. Sûrement éprouver de la honte face aux comportements de son mari et de son fils aîné. Et il ne pouvait pas le lui reprocher. « Désolé de te mettre dans cette situation. J’avais juste besoin…. D’en parler. » Rowan lui fit un sourire, triste, avant de détourner son attention.

------------------------

the hard part always seems to last forever, sometimes i forget that we aren't together. deep down in my heart, i hope you're doing alright but from time to time i often think of why you aren't mine ★★★ khalid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slàine Deòir
they've given you a reason to fight.
avatar

posts : 931
name : lora (isleys).
face + © : amber heard ,, lolitaes - tumblr.
multinicks : kal, ryn.
points : 367
age : thirty.
work : co-owner of eilidh guest house ,, former worker at the highland archive centre.
♡ status : too fucked up to care.
home : deòiridh manor, ness walk.
folklore : selkies.

RHYTHMS FROM THE CELTS;
quote : « they say there is no light without dark, no good without evil. »
notebook :
RP: ( ●●●○ ) / rowel, rowan.

Message(#) Sujet: Re: whispers of the past [r]. Jeu 9 Mar - 10:28

Plongée dans ses pensées, ses yeux toujours perdus dans l’étendu de vert qu’elle pouvait observer à travers l’espace étroit, elle se demandait à quel moment tout avait changé. Elle se rappelait d’une époque où tout leur semblait bien plus facile. ‘Ne grandit pas trop vite’ lui avait dit sa grand-mère alors que la blonde n’était âgée que de douze ans. Cette gamine qui se voulait déjà grande. Maintenant qu’elle était adulte, elle se rendait compte à quel point c’était moins exaltant que ce qu’elle avait imaginé. Car plus de liberté égalait son lot de responsabilité et d’ennuis, qui lui tombaient dessus comme si elle les attirait. Elle soupira et l’intervention de Rowan la fit sortir de ses tourments. Elle se tourna vers lui, les sourcils froncés alors qu’il annonça que quelqu’un était mourant. Puis elle comprit, lorsqu’il évoqua son père. Elle le connaissait, assez bien pour savoir qu’il n’était pas un exemple à suivre et qu’il n’était certainement pas le type d’homme à attirer la sympathie des gens. Elle ne l’appréciait pas, et elle savait qu’elle n’était pas la seule dans ce cas. « Désolée... » dit-elle simplement. Mais elle ne l’était pas pour l’état de santé de son père, ni même par la perspective qu’il allait bientôt s’éteindre. Elle était désolée qu’il ait dû une fois de plus se soumettre à la volonté de cet homme. Elle aurait pu se laisser aller en lui disant qu’ils seraient enfin libres de faire ce qu’ils voulaient, qu’ils n’auraient plus à supporter toutes ces ondes négatives d’un père négligeant, seulement ce n’était pas sa place de dire ce genre de choses. Et elle espérait qu’il se souvenait assez bien d’elle pour savoir qu’elle n’en pensait pas moins malgré tout. Tout serait terminé, en effet mais elle appréhendait le moment où il devrait annoncer la nouvelle à la fratrie. Elle se doutait bien que ce n’était pas une tâche des plus aisées, déjà qu’ils devaient sans doute se remettre de la présence récente de leur ainé. « Pfft. » Elle haussa les épaules. « Tu n’as pas à t’excuser, au contraire. Et ça tombe plutôt bien, je suis la championne en ce qui concerne les secrets bien gardés. » Elle était douée pour tout garder pour elle – y compris les choses qui ne la concernaient pas directement. Certes, ce n’était pas une réelle qualité lorsqu’elle omettait volontairement de dévoiler des détails la concernant alors qu’il vaudrait mieux pour elle qu’elle se confie. Dans ce cas précis néanmoins, c’était une bonne chose qu’elle sache rester muette. Bien sûr, elle se retrouvait dans l’obligation de jouer les ignorantes avec Willow mais en dévoilant la véritable raison de son retour à Inverness, Rowan lui avait fait comprendre qu’il avait confiance en elle pour ne rien dire. Et elle ne dirait rien, quitte à ce qu’elle lui en veuille après coup. Slàine était persuadée qu’elle finirait par comprendre qu’elle n’aurait pas aimé apprendre que son père était condamné de la bouche d’une simple amie. « Je pense qu’on ferait mieux de descendre tant que la cabane tient encore debout. » Elle lui passa devant, l’entendant lui emboiter le pas alors qu’elle descendit l’échelle qui, une fois de plus, résista. Une fois que ses pieds touchèrent le sol, elle jeta un dernier regard à la cahute. Cet endroit restait et resterait l’endroit de toutes les confidences. « Une petite balade ? » Elle lui indiqua d’un geste de la tête un chemin étroit et escarpé qui les mènerait là où elle l’ignorait encore. « A moins que tu sois… fatigué ? » Le taquina-t-elle.

------------------------

~ dig up her bones but leave the soul alone. dark twisted fantasy turned to reality. kissing death and losing my breath.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: whispers of the past [r].

Revenir en haut Aller en bas
 
whispers of the past [r].
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mac Faerie Whispers (Hiver 2015 ?)
» Bulgarian navy - Mairine bulgare
» Achat du Cybex solution X2 Fix mais gros doute compatibilité
» a shot in the dark, a past lost in space
» [ année 2014 - USA] Hell link to the past - Willow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OVER THE SEA TO SKYE :: ( HIGHLANDS ) :: SKYE :: GLENFINNAN-
Sauter vers: